Le cimetière des sœurs Aubépine
3.5
22 - 26€ par joueur

Maison Hantée
3-8 joueurs
Débutant
 Au menu de la mission :

Manipulation1
Coopération2
Logique2
Fouille2
Immersion1

Pour qui ?

Pour toute la famille, à partir de 12 ans

Le scénario

En 1928, Vincent Lenoir, renégat de l’agence Escape Time, a changé le cours du temps en ayant une relation avec l’une des sœurs Aubépine.

Dix ans plus tard, l’agence détecte de nouvelles perturbations au Manoir des sœurs Aubépine et nous envoie enquêter sur place…

L’avis : une salle avec une forte mise en scène

Nous précisons que nous avons joué Le Cimetière des sœurs Aubépine un mois après sa création. Certains points peuvent donc avoir évolué depuis notre passage.

Avant de nous envoyer en 1938, notre contact nous prévient : la première mission à accomplir sera de trouver le moyen de rentrer dans le Manoir. Notre partie commence donc dans le cimetière des deux sœurs qui relève plutôt bien le défi de proposer un décor extérieur en intérieur. Comme souvent il reste difficile de créer un décor végétalisé crédible, mais Escape Time a fait le choix d’une lumière tamisée qui sert à la fois l’ambiance de la salle et permet de ne pas s’attarder sur le côté factice des plantes. En progressant dans le jeu, le décor conserve le même niveau de qualité, que ce soit pour la partie « extérieure » comme intérieure, une fois dans le Manoir.

Le Cimetière des sœurs Aubépine mise sur l’ambiance et la scénarisation. Ainsi, en partant à la recherche d’un agent perdu et nous découvrirons le lourd secret qui plane sur le manoir. Au fur et à mesure de notre partie, les éléments se dévoilent jusqu’à la résolution finale dont la mise en scène est particulièrement travaillée et s’éloigne de l’aspect purement résolution d’énigmes pour faire participer les joueurs à l’histoire.

Des énigmes trop guidées par le maître du jeu

En contrepartie, nous avons eu le sentiment que pour avancer dans la salle il était nécessaire d’être souvent en lien avec notre maître du jeu. En effet, la salle nous a davantage parue conçue comme une aventure divertissante plutôt que comme une succession d’énigmes à résoudre. Ce parti pris ravira certains joueurs, notamment les familles Le Cimetière étant un escape très ludique (comme indiqué, la scénarisation est bien construite et amusante), mais pourra décevoir les amateurs d’énigmes. Ces dernières étaient par ailleurs inégales, une ayant dysfonctionné lors de notre partie, nous avons perdu beaucoup de temps dessus et nous avons eu des difficultés à comprendre la logique d’une autre, qui avait pourtant une bonne idée de mise en scène. Cependant, tous les casse-têtes s’efforcent de respecter l’ambiance du jeu et sont intégrés à l’histoire.

Si vous aimez les escape game modernes qui misent sur l’ambiance et la scénarisation ou que vous êtes simplement à la recherche d’un bon moment en groupe (la salle n’étant pas effrayante, malgré sa thématique), allez vous aventurer dans Le Cimetière des sœurs Aubépine.

L’accompagnement : un maître du jeu qui fait partie de l’aventure

Au démarrage, les indices sont donnés avec une intégration minimale (l’avantage du concept de l’agence est qu’elle justifie par principe le fait de disposer d’un contact au 21ème siècle qui nous accompagne dans nos faits et gestes), puis au cours de l’aventure notre maître du jeu prend une place plus importante. Nous avons regretté de nous sentir fortement dépendant d’un échange avec le MJ, plutôt que d’avancer principalement par nous-même, mais nous n’avons pas su si c’était lié au rodage de la salle (et à notre incompréhension de certaines énigmes) ou à sa conception d’être une salle volontairement guidée pour profiter de l’ambiance.

En résumé :

Les +

  • Le décor, superbe comme dans toutes les salles Escape Time
  • Le final du jeu

Les –

  • Des énigmes trop guidées et parfois laborieuses
Photo de l'équipe pour le Cimetière des soeurs Aubépine
Le Cimetière des soeurs Aubépine : l’équipe !

Laisser un commentaire