Il était une fois ou presque…
5
22 - 30€ par joueur

 Au menu de la mission :

Manipulation3
Coopération3
Logique2
Fouille3
Immersion3

Pour qui ?

Pour toute la famille, à partir de 10 ans.

Le scénario :

L’Escape League a reçu un bien étrange « conte-ainer »… qui permet d’accéder à l’univers des contes…
Car rien ne va plus, mécontente du traditionnel « tout est bien qui finit bien », la sorcière a volé la fin de l’histoire…
Notre mission, trouver le fin mot de l’histoire, et surtout, y mettre fin !

L’avis :

Il était une fois un escape game qui voulait surprendre ses joueurs et leur offrir une expérience inédite. Ses créateurs imaginèrent mille énigmes fabuleuses pour les émerveiller. Chaque équipe qui entrait dans la salle découvrait un décor fourmillant de détails qui l’invitaient à rêver.

La première épreuve était une transition entre le monde réel et l’univers des contes. Pour trouver le fin de mot de l’histoire, les joueurs devaient découvrir comment accéder à cet univers fantastique. La sorcière, maligne, leur avait tendu un piège : ils devraient résoudre des énigmes. Les joueurs durent user de logique, aiguiser leur regard et surtout travailler ensemble afin d’avancer dans l’histoire. Pour accéder au monde magique, la coopération était la clé.

Une fois entrés dans l’univers des contes, les joueurs croisèrent des figures familières. Cochons, sorcières, loups affamés au patronyme surprenant, tous étaient réunis dans le « conte-ainer ». De nouvelles énigmes les attendaient et ils s’attelèrent à la tâche. Les casse-têtes de la sorcière leur firent vivre des aventures extraordinaires. Chaque énigme leur rappelait un conte et les transformait en personnage de l’histoire. Jamais ils ne trouvèrent de détail les ramenant au monde réel : épreuves et décors formaient un ensemble harmonieux.

La narration, bien construite et fluide, permit aux joueurs de se rapprocher du fin mot de l’histoire. Les casse-têtes étaient riches et les créateurs avaient imaginé plusieurs façons de les résoudre. Ainsi, les joueurs n’eurent jamais de doutes sur l’étape à franchir ou l’énigme à résoudre et avancèrent parfois en équipe, d’autres fois, séparés, pour chacun remporter une épreuve. Ils manipulèrent les objets et durent interagir avec un étrange personnage, qui semblait parfaitement à l’aise dans cet univers improbable.

Au terme de cette aventure, ils réussirent à retrouver le mot de la fin. Depuis, les joueurs conseillent à tous ceux qui aiment les histoires et les énigmes ou les jeux de mots de se rendre dans le « conte-ainer ».

L’accompagnement :

Dans Il était une fois ou presque, le maître du jeu n’est pas là que pour vous donner les indices. Son rôle est important et il lui faut user de son talent et de sa crédibilité pour ne pas rompre l’immersion. Notre maîtresse du jeu était parfaite et a su nous guider aux bons moments. Habitués de l’Escape League, nous avons comme à chaque session, pris le temps d’échanger après l’escape sur sa conception, les projets de l’enseigne…

Les + 
  • Des énigmes bien construites
  • Un décor parfait
  • Une thématique originale
  • Des jeux de mots de qualité
Les – 
  • Le difficile retour à la réalité

Equipe_escape_france_il_etait_une_fois

L’équipe de choc 

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite

Laisser un commentaire