Lors de mon passage à Paris est ludique j’ai eu l’occasion de tester une variante d’escape game. Cette fois-ci, nous n’étions pas enfermés dans une salle, mais nous avions bien des énigmes à résoudre en utilisant observation, déduction et communication !

Face à nous, deux constructions playmobil dans une ambiance de piraterie : une île et un bateau, qui nous ont tout de suite séduits par leur sens apporté aux détails.

Le scénario :

Des pirates ont enlevé la fille du gouverneur pour l’emmener sur l’île de Libertalia. L’Armada de ce dernier les poursuit et souhaite détruire l’île pour se venger !

Notre mission : retrouver le trésor du capitaine Flint, qui contient une arme capable de détruite la flotte du gouverneur et de sauver l’île…

L’avis :

L’escape-jouet était composé de plusieurs éléments. Tout d’abord, nous avions face à nous un plateau de jeu Playmobil représentant les différentes scènes de l’aventure : le bateau pirate et l’île de Libertalia. Comme dans un escape game, nous devions observer avec attention l’escape-jouet à la recherche d’indices nous permettant de résoudre des énigmes. Une seule consigne différait : nous ne pouvons rien ouvrir ni déplacer mais seulement regarder les éléments face à nous.

Ces dernières étaient présentes sur une tablette, mise à notre disposition au démarrage du jeu. L’application nous soumettait les casse-têtes et, sur le même principe qu’Unlock par exemple, nous rentrions les codes trouvés pour débloquer les étapes suivantes. Nous avions également pour nous aider un guide présentant chaque personnage avec son nom et un livret d’indices à utiliser selon nos besoins.

Par rapport à un escape game traditionnel, le temps était réduit de moitié (30 minutes). Le temps importi était bien adapté au format de jeu, nous n’avons pas ressenti de temps mort, mais avons toutefois eu le temps de dérouler l’aventure jusqu’au bout.

Les différents casse-têtes de l’escape-jouet étaient plutôt bien construits et utilisaient tous les éléments à notre disposition (livret, scénette playmobil). S’il n’y avait pas de manipulation à effectuer, les codes à trouver n’avaient rien à envier à une salle d’escape game.

En conclusion, cette variante « d’escape-jouet » est intéressante pour jouer sur un salon : elle permet de retrouver le plaisir d’un escape game et d’accueillir un nombre de joueurs plus important en proposant des sessions de 30 minutes.

Si vous avez l’occasion lors du prochain Paris est ludique, n’hésitez pas !

Pour des infos sur la Boîte à Chimère, c’est par ici.

Laisser un commentaire